puce Google + peut-il trouver sa place entre Facebook et Twitter ?
Ajouté le 28/07/2011 à 21:40 par Chupweb. Partager: Partager sur twitter 2007 vues - nb_commentaires

Actuellement, Facebook est le réseau social le plus utilisé au monde, avec plus de 500 millions d’inscrits. Twitter est une jeune entreprise, mais sa vitesse de développement et son nombre d’inscrits laissent entrevoir un avenir très prometteur. Ainsi, au sein de ce marché qui semble bien saturé, et cependant dans lequel les choses peuvent changer très vite, y a-t-il une place pour Google+ ? Ce nouveau service de Google a été lancé il y a peu, et il est encore en bêta fermée, ce qui signifie que seuls les invités peuvent le tester. Pour avoir eu une invitation, et avoir testé le service, je crois pouvoir dire assez facilement que celui-ci trouvera sa place. En effet, même si il ya encore assez peu de monde dessus en raison de son mode de fonctionnement de bêta, on distingue quelques éléments qui pourraient bien faire que Facebook ou Twitter aient du souci à se faire en terme de parts de marché.

Si l’on y regarde de plus près, on se rend compte rapidement que l’interface, en premier lieu a comme un air de déjà-vu. On dirait un Facebook relooké, avec des fonctionnalités supplémentaires. Les ingrédients qui font le succès de Facebook sont réunis, on peut poster des statuts, des photos, des vidéos, des liens, commenter les publications des autres utilisateurs… Des autres utilisateurs que l’on regroupe d’ailleurs dans des « cercles », et c’est là que tout change. Certains diront que créer des catégories dans Facebook était déjà possible et c’est vrai, mais cela demandait beaucoup de clics et de navigation dans des fenêtres flottantes parfois peu claires, et le résultat est que les gens ne s’en servent finalement pas plus que cela, de peur d’y faire n’importe quoi. Avec Google+, c’est beaucoup plus simple, on glisse ses « contacts » par un astucieux système de drag&drop dans des cercles personnalisables. C’est par cette fonction que je pense que Google va frapper fort.

Mes raisons de penser ainsi sont simples, elles viennent du sentiment qu’avec ce nouveau service, on contrôle bien mieux l’information que nous partageons. Avec Facebook, je peux être ami avec ma mère, avec mon patron, avec mes voisins, et je n’ai pas forcément envie que l’information que je poste soit visible par tous ces gens, ou en tout cas pas sous la même forme pour tous ! Avec Twitter, c’est l’inverse, ce que j’y poste n’est en aucun cas privé, puisque tout le monde y a accès.

Google + peut donc trouver sa place entre ces deux façons de concevoir l’information que nous partageons sur les réseaux sociaux, par le biais de ces fameux cercles. Le reste est plus ou moins du réchauffé et j’ai vraiment hâte que le service soit pleinement ouvert en France, comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis. En attendant, pour ceux qui sont intéressés par Google +, il me reste quelques invitations, envoyez-moi un mail !

Me suivez-vous déjà sur Twitter?


* Vous pourriez aimer...

Commentaires